Skip to content

Spécialiste de couverture La Crau Toulon – LJ Couverture

Le savoir-faire et la polyvalence permettent de réaliser tous types de travaux de A à Z.

roofer-worker-protective-uniform-wear-gloves-construction-worker-install-new-roof-roofing-tools-electric-drill-used-new-roofs-with-metal-sheet

Spécialisée dans le traitement des toitures : rénovation charpente et isolation.

Entreprise de couverture expérimenté dans les travaux de rénovation de couvertures. 

Pose de couverture, travaux de zinguerie ou peinture de façade.
Home

QUELS SONT LES PRIX POUR LA CONSTRUCTION D’UN TOIT ?

Construire le toit de votre maison, ou le rénover, est une dépense importante, mais comme nous l’avons vu, étant donné qu’il existe de nombreux types de toits, de matériaux et de technologies différents sur le marché, vous pouvez opter soit pour une couverture de toit moins chère, soit pour une couverture avec des matériaux et des panneaux de toit de meilleure qualité dont le prix est plus élevé. Par exemple, un toit en bois, c’est-à-dire avec un matériau de qualité, et peut-être même ventilé, coûte entre 130 et 180 euros par mètre carré. Si la ventilation est évitée, le prix tombe à 90-110 €. En revanche, un toit en béton, également ventilé, coûte entre 45 et 90 euros par mètre carré, tandis qu’un toit non ventilé coûte entre 30 et 70 euros par mètre carré. 

PRESTATIONS

COUVERTURE

COUVERTURE

CHARPENTE

CHARPENTE

ZINGUERIE

ZINGUERIE

PEINTURE

PEINTURE

LJ COUVERTURE TOULON, QUI SOMMES-NOUS ?

Spécialisé dans le traitement des toitures : rénovation charpente et isolation, un savoir-faire et une expérience pour la réalisation de travaux de rénovation de couvertures. 


– Pose de couverture, 
– travaux de zinguerie,
– peinture de façade. 
 
Horaires de disponibilité : Du mardi au vendredi de 10H-12H30 et 15H-18h30. Le samedi en journée continue de 10H à 18h.

Comment résoudre les problèmes de chaleur en été et de gaspillage d’énergie en hiver ?

L’isolation des toits ou la réfection des toits est une question d’actualité mais souvent sous-estimée. Les gens ne puisent généralement dans leurs poches qu’en cas d’infiltration, d’effritement des tuiles ou de rénovation générale du bâtiment. Le toit, quant à lui, est l’un des éléments qui peut contribuer le plus au confort de vie d’une maison. S’il est mal fait (et en France il y a beaucoup de toits qui ont besoin d’être isolés ou complètement refaits), il peut créer de nombreux problèmes, même sans infiltrations. 

 
 La chaleur que le soleil apporte dans nos maisons passe, avec le rayonnement solaire, par les vitres de nos fenêtres, mais aussi par les murs extérieurs et surtout par le toit, qui est la surface la plus exposée au rayonnement solaire et à la chaleur estivale. Sinon, pourquoi mettrions-nous des panneaux photovoltaïques sur les toits ? Si le toit n’a pas été correctement conçu, construit et isolé, votre maison sera très chaude en été, nécessitant un refroidissement continu (climatisation) qui ne résoudra que partiellement le problème. Mais même en hiver, le toit est un point faible : une grande partie de notre chauffage hivernal est dispersée (l’air chaud a tendance à monter) s’il n’est pas correctement isolé. 
 

Qu’est-ce qu’un toit mal conçu et mal construit ? 

 
Une mauvaise conception et construction du toit entraîne d’énormes désagréments, comme nous l’avons mentionné plus haut. Dans les bâtiments plus anciens, disons des années 1960 à 1990, un espace vide, un grenier non chauffé, était normalement placé entre les pièces et le toit lui-même. La technique de construction était plus simple, car le grenier n’était pas aménagé et il était plus facile de construire les pentes inclinées sur les murs. Outre le fait qu’il s’agissait d’un espace souvent utilisé (à tort) comme pièce de rangement, la fonction du grenier était de séparer les pièces habitées et chauffées en hiver du toit, qui était une surface plus froide. Vice versa en été. Une sorte de sas… 
 
 Mais ce système a-t-il bien fonctionné en tant qu’isolation ? La réponse est non. Dans les années 2000, c’était peut-être encore pire. Dans de nombreux cas, la technologie du bâtiment n’a pas été mise à jour pour assurer une meilleure isolation thermique : le toit a continué à être construit avec la structure classique en béton et en planches, avec peu ou pas d’isolation thermique. Dans le sillage du boom immobilier, des pièces avec des plafonds inclinés ont souvent été construites dans les greniers des maisons et des immeubles à appartements : les espaces qui étaient indiqués dans le registre foncier comme des greniers et vendus comme tels ont été utilisés comme chambres à coucher.

En résumé 

 
Confiez ce type de travail à un consultant en qui vous avez confiance, qui a des compétences avérées et qui peut étudier la solution qui vous convient. Cet article a pour seul but de vous faire réfléchir à la nécessité de repenser les fuites vers le haut du bâtiment dans lequel vous vivez, qu’il s’agisse d’une maison individuelle ou d’un immeuble, à travers la couverture du toit, même lorsque celle-ci ne semble pas présenter de taches d’humidité ou d’infiltrations. 
 
 Avant tout, si vous voulez avoir une maison à faible consommation, il ne faut pas (seulement) changer la chaudière, mais faire contrôler les éléments faibles de l’enveloppe, été comme hiver. Le toit est certainement l’un d’entre eux.
 
Source : lauracoppo.it